À propos

Fondée en 1983 par Jean-Christophe Aubert et issue du Chœur Universitaire de Lausanne, La Chapelle Vocale de Lausanne est un ensemble d’une trentaine de chanteurs, dont l’effectif peut varier selon les programmes. Ses participants, bien que non professionnels, possèdent une solide culture vocale et sont reçus sur audition. 

 

Gonzalo Martinez a repris la direction de l'ensemble en 1993.

 

Né à Buenos Aires, Gonzalo Martinez y étudie le piano, le chant et la direction chorale. Il poursuit ses études de chef de chœur et d'orchestre au Conservatoire Supérieur de Musique de Barcelone, puis obtient son diplôme de direction chorale au Conservatoire de Genève, où il étudie notamment auprès de Michel Corboz.
Tout en visitant un large répertoire avec les différentes formations qu’il dirige (ensembles Heinrich Schütz et Pro Musica d'Annecy, chœur et orchestre du CERN et jusqu’en 2007, l’Ensemble Psaltérion de Genève), Gonzalo Martinez s’est particulièrement spécialisé dans la musique des XVIIe et XVIIIe siècles.

Depuis maintenant presque trente ans, il a su mobiliser l’enthousiasme de ses chanteurs en les emportant dans de grands projets avec la volonté de travailler les voix et la rhétorique propres à ce répertoire, l’option baroque leur étant déjà acquise. Les œuvres majeures du répertoire alternent au cours des années avec parfois des partitions méconnues retrouvées sur des manuscrits originaux.
La Chapelle Vocale de Lausanne s’entoure volontiers de solistes spécialisés et de musiciens réputés jouant sur des instruments d’époque.

Le postulat de Gonzalo Martinez est essentiellement la recherche d’une couleur vocale, d’une fusion des timbres, et bien évidemment d’une justesse rigoureuse. Une souplesse dans l’interprétation est également exigée, dans le respect des auteurs et de leur musique. La Chapelle Vocale et son directeur s’attachent à maintenir une haute exigence de qualité tout en diversifiant parfois le répertoire. A côté des grands classiques du baroque furent choisis des compositeurs moins connus, tels que Francesc Valls, Joan Cererols, Antonio Caldara, Johann Ludwig Bach, Carl Heinrich Graun, Carlos Patiño ou récemment António Teixeira, ainsi que de brèves incursions du côté de Mozart et Mendelssohn.

Tradition, découvertes, et surtout volonté de concilier la rigueur technique avec la richesse de l’inspiration continuent de caractériser cet ensemble.